calcul de l'impôt 2019 sur les revenus 2018

Simulateur: Calcul de l’impôt 2019 sur les revenus 2018

Ça y est le printemps est là et, comme pour les années précédentes, il s’agit de la période d’envoi des formulaires de déclaration de l’impôt sur le revenu.

 

A cette occasion, quels sont les outils proposés par l’administration fiscale ?

 

L’administration propose un simulateur de calcul permettant de déterminer le montant de l’impôt sur le revenu à payer.

 

Deux outils sont proposés :

  • Le modèle simplifié qui s’adresse aux personnes déclarant des salaires, des pensions ou des retraites, des revenus fonciers, des revenus de valeurs et capitaux mobiliers, et déduisant des charges courantes (pensions alimentaires, frais de garde d’enfant, dons aux œuvres …)
  • Le modèle complet qui s’adresse aux personnes déclarant en plus des revenus d’activité autre que salariée (commerciale, libérale, agricole …) et des investissements dans les DOM-TOM, des déficits globaux…

! Le simulateur détermine, à titre indicatif, le montant de votre impôt sur le revenu uniquement si vous résidez en France. Le calcul qui va être effectué ne dépend que des données que vous allez indiquer et il ne s’agit pas d’une déclaration de revenus.

 

Quels sont les nouveautés pour 2019 ?

 

En 2019:

  • Tout le monde devra déclarer en ligne, quel que soit son revenu. Toutefois, si vous estimez ne pas être en mesure de le faire, vous pouvez continuer à utiliser une déclaration papier.
  • La loi rend obligatoire le paiement en ligne de tout avis d’un montant supérieur à 300 €.

A savoir : Après avoir renseigné les différentes rubriques, le simulateur va dévoiler le montant de l’impôt estimé. Pour la plupart des contribuables, le montant s’élèvera à 0. Il s’agit de la conséquence de la mise en place du prélèvement à la source. En effet, pour éviter une double imposition en 2019, l’impôt applicable aux revenus non exceptionnels ou courants perçus en 2018 est neutralisé par l’application d’un « crédit d’impôt modernisation recouvrement » (ou CIMR).

! Certains revenus ne sont pas concernés par ce crédit d’impôt et restent imposables. Il en va ainsi des dividendes, intérêts, plus-values mobilières et immobilières…et des revenus à caractère exceptionnel (bénéfices des travailleurs indépendants, rémunérations de dirigeants de société…) Ces derniers seront appréciés selon des règles spécifiques.

 

Envie de faire le test ? Cliquer ici 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.